Le régime sportif: que faut-il savoir?

Le régime sportif: que faut-il savoir?

Alimentation et sport sont indissociables. Chez le sportif, les conséquences d’une alimentation négligée peuvent être multiples : manque d’énergie, baisse de performance, risque de blessure, mauvaise récupération, hypoglycémie, etc. Pour à la fois performer et récupérer, l’organisme a besoin de tous les nutriments en lien avec les besoins engagés grandes dépenses d’énergie.

Le rapport effort et carence

Le sportif consomme une quantité supérieure en nutriments afin d’éviter les risques de carences (dues à l’intensité des séances d’entraînement et des compétitions). Pour une efficacité maximale en sport, il sera avant tout question de bien se nourrir. Pour surveiller les risques de carences, il faut traiter la problématique :

Dans le meme genre :

  • du rééquilibrage nutritionnel carencé par l’effort sportif
  • des complémentaires nécessaires et efficaces compte tenu des choix alimentaires et du sport pratiqué.

À garder toutefois à l’esprit qu’il n’y a pas d’ « aliment miracle » que ce soit pour être en forme, récupérer, se muscler ou encore maigrir. Seules des adaptations diététiques spécifiques en fonction de la qualité et de l’intensité des efforts d’entraînement comptent.

Régime sportif : le choix des aliments

Pour le choix des aliments, l’instauration d’une démarche globale garante d’une existence longue et saine est nécessaire :

A voir aussi :

  • manger bio
  • manger plus végétal possible
  • choisir des producteurs locaux (acheter les légumes et fruits sur les marchés)
  • éviter autant que possible les plats cuisinés des grandes surfaces
  • opter pour les magasins du type Biocoop (qui propose un accueil personnalisé et humain)

Pour la musculation, l’alimentation répond aux problématiques diététiques spécifiques en rapport à la construction ainsi qu’à l’entretien des fibres musculaires. Aussi, devient plus important que la ration d’un sédentaire l’apport en aliments riches en protéines. La spiruline à titre d’exemple qui possède un taux de protéines exceptionnel, idéal pour la prise de masse et l’oxygénation des muscles. Et puisque c’est une algue, elle est plus un aliment qu’un compliment alimentaire.

Les compléments alimentaires

La nutrition sportive ne suppose pas nécessairement des compléments alimentaires, qu’il s’agisse de sportifs de haut niveau ou encore de niveau modeste (s’entraînant régulièrement dans le but de se maintenir en forme). Afin d’avoir un suivi précis de l’apport en nutriment, et par ailleurs de garantir que ce dernier suffise pour avoir une excellente condition physique, la solution reste d’adopter une alimentation bien variée. Lorsque des soucis se présentent en terme de santé et notamment suite à des efforts physiques, ils sont en grande majorité due à un appauvrissement et à une qualité peu soignée des aliments. L’exemple des produits raffinés qui vident en calories. Les produits naturels et riches en  nutritions sont hautement préférables aux produits transformés de l’industrie agro-alimentaire.

Les préjugés tenaces en nutrition sportive

Les 3 préjugés tenaces en matière de nutrition sportive: d’abord, abuser inutilement des vitamines. Ces dernières n’améliorent que l’état d’un sujet carencé. Une alimentation abondamment variée suffit à couvrir les besoins indispensables même en période d’activité intense.

Ensuite, consommer trop de viandes. Un sportif souhaitant améliorer sa force musculaire a en moyenne besoin de 2 grammes de protéines par kilo corporel par jour. Nul besoin d’un excès de viande (qui s’avère d’ailleurs néfaste pour la fonction rénale.

Finalement, ne pas boire à l’effort.Maintenir son capital hydraulique dans la réalisation d’une performance est primordial (par petites quantités et à intervalles réguliers).